La "CBcaster" de Claude Becker est encore un fois dérivée de la telecaster ! La plaque de protection est transparente et magnétique permet des milliers de variations de décor...Bientôt sa page exclusive !

L'idée de Jean-Marie Grober était cette nébuleuse qui colorerait l'érable ondé de la table. Je m'en suis vu avant de trouver la méthode, voilà pour l'aspect innovant de cette série "L" ! Ici ce n'est pas la forme ou la structure qui guident le projet mais la déco, je consacre généralement peu de temps et d'énergie dans ce domaine mais une fois n'est pas coutume ! 

Voir le troisième onglet ci-dessous pour les détails de la nébuleuse.

L'incrustation du loup avant et après le frettage, Mother of Pearl sur palissandre de Rio du 19° siècle. On remarquera que les huits parties proviennent de la même plaque de nacre afin de la "lumière" soit partout identique.

La tête est au standard des Masterpieces, rétospectivement je crois que c'est vers cette époque que j'ai abandonné les caches de tige de réglage. C'est beaucoup plus simple et fonctionnel ainsi.

Pour finir voici le marquage du numéro suivant la même technique, photo pas terrible prise en vitesse pendant le montage, on notera que les vis de mécaniques ne sont pas encore posées !

 

fiche technique

Masterpiece "Nebula" L-08 n°9123-J2
structure : Single cut, set-neck, 22 frets, transp. dark blue
Table design : NGC2818 planetary nebula in Pixis constellation
neck : U.S. flame maple
fretboard : 19th century rare rosewood, scale 648 mm, 25.5 "
body : Honduras mahogany, single cut shape
pickups : Seymour Duncan Pearly Gates set + central Hot Stack
electronics : Passive
controls : Volume, tone, 5-way switch
tailpiece, bridge : Hannes
neck thickness at 1st fret : 21 mm, 0.827"
neck thickness at 12th f. : 23 mm, 0.906"
string spacing at nut : 7 mm, 0.276"
at bridge : 10.5 mm, 0.413"
dimensions : x mm, x"
mass : x Kg, x lb

Un challenge extrêmement difficile et totalement stupide et gratuit préside à la réalisation de cet instrument : une guitare électrique de très haut niveau sans aucune vis visible ! Un chevalet cordier d'acoustique, plaque magnétique pour l'accès au truss-rod, les micros et l'électronique sont montés par clipsage sans aucune plaque d'accès... Chaque pièce comporte une astuce différente de montage, de là vient le nom de la L-05 : "No-screw" ! Ca n'a pas été simple ! en particulier pour le jack de sortie dont seule la troisième version s'avéra satisfaisante.

A l'exception du truss-rod, aucun réglage n'est accessible, le premier impératif était donc une stabilité absolument parfaite obtenue par l'utilisation de bois très ancien (25 ans pour les plus jeunes, 120 ans pour les plus anciens) et une mesure particulièrement précise des variations hygrométriques des pièces d'érable et de palissandre utilisées.

Je suis resté très longtemps indécis sur le choix des micros et en ai essayé de très nombreux. Pendant longtemps j'ai penché pour les extraordinaires P-Rails de Duncan que l'on peut entendre sur la vidéo de Kid Andersen, il les utilise en position P-90 . Je me suis finalement arrêté à un jeu de type P-90 réalisés sur mesures par Hep-Cat, un vrai bonheur !

Sacré 'Best Instrumentalist - Guitar' au Blues Music Award 2013, Kid Andersen joue la L-005 avec Ricky Estrin le 3 juillet 2011 lors du festival Vache de Blues. Spectaculaire ! A ne pas rater !

caractéristiques

table :
corps :
manche :
touche :
diapason / rayon :
vernis :
micros :
décors :

largeur sillet :
espacement au chevalet :
masse :
dimensions :
érable ondé américain
acajou du Brésil
érable ondé canadien
palissandre de Rio 120 ans, frette jumbo inox
647.7 mm / 14"
nitro-cellulosique naturel
Hepcat sur-mesures Type P-90 u.w.
table sculptée, incrustations tête et touches en nacres variées.

44 mm
11 mm
3.550 Kg
970 x 320 x 60 mm

L-04 : détails du corps de de l'électronique <">L-04 : la U-guitare de Nico Daubenfeld Encore une U-Guitare issue de la Telecaster, une finition impensable ! Nico Daubenfeld m'a demandé cet instrument qui est un véritable hommage à ce monument qu'est la Telecaster. Les bois les plus beaux ont été façonnés avec une extrème précision suivant un design d'une grande sobriété.

Une modélisation 3D très précise a été nécessaire tant l'implantation de l'électronique est complexe ! Le corps est fait d'un magnifique frêne profondément et finement ondé, le manche et la touche sont taillée dans un non moins superbe érable ondé. La 12° case s'orne d'un très bel oiseau en nacre.

 

fiche technique

en construction

La première série "L" est une U-guitare de la première génération, outre l'important travail d'incrustation et de filetterie, j'avais développé un procédé original pour réaliser l'incrustation du U ailé en nacre tahitienne dans la table en épicéa. Cette Guitare est une véritable acoustique conçu pour des cordes en bronze. Exposée à Paris, elle a immédiatement emballé Nilda Fernandez qui en a fait son inséparable compagne de voyage et de studio.

Par rapport au modèle standard cette guitare voit donc ses micros magnétiques remplacé par un micro de rosace Fishman pour guitare acoustique. Les capteurs piézo sont installés dans le chevalet Tune-o-Matic. Les contrôles sont le volume général, la tonalité du magnétique et la balance entre piézo et magnétique.
L'épicéa de la table est prolongé sur la face avant du corps, et quelques fines incrustations s'allient à une filetterie soignée pour rendre cet instrument tout à fait unique !

Ces instruments ne sont montrés qu'à titre d'exemple, puisque (je le dis encore !) ils ne seront jamais reproduits. Alors voici comment on fait pour commander une "Série-L" : ça commence comme pour tous les instruments sur-mesure :

- Idées, désirs, contraintes, délires, retour sur terre, discussions...
- Un projet naît de ces cogitations, et je peux établir un devis...
- Discussions à nouveau, polissage du projet...
- Déclic ! Parfois certains instruments font tilt, les idées coulent toutes seules et j'ai envie de passer beaucoup plus de temps sur ce projet. Je propose alors de passer à la "Série-L".

- Sur la base du projet défini, je propose un investissement personnel bien plus important, en temps et en matériel, pour magnifier le projet comme on le ferait d'une œuvre d'art. On ne parle plus d'un instrument original ou de modèle signature, mais une pièce véritablement unique, que je m'engage à ne plus jamais reproduire.

 Cette option peut généralement se présenter quand le projet est esthétiquement prometteur, qu'il comporte des avancées techniques ou technologiques intéressantes, ou que le courant passe spécialement bien avec le client ! Habituellement, c'est un panachage de ces trois raisons ! Financièrement il faut compter un supplément de mille à trois mille euros pour partir dans ce processus, ce qui reste encore raisonnable, comparé à certains instruments américains considérés abusivement comme uniques !

Guitares et basse Leduc, 12 rue du Pont F-57655 Boulange | tél: +33 382 53 16 16 | guitare@leduc.fr
www.leduc.fr | les sites web de 2010, de 2006 et de 2002 | facebook | questions fréquentes (FAQ)